ARCHIVÉE - Bureau de l'Enquêteur
correctionnel

Budget des dépenses
2000-2001

Un rapport sur les plans et les priorités

Contenu archivé

L'information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Approuvé

_______________________________________

Solliciteur général du Canada


TABLE DES MATIÈRES

Section I: Message

A. Message de l'Enquêteur correctionnel
B. Déclaration de la Direction

Section II: Vue d'ensemble du ministère

A. Mandat, rôles et responsabilités
B. Objectif
C. Contexte opérationnel
D. Dépenses prévues

Section III: Plans, résultats et ressources

A. Objectif du secteur d'activité
B. Description du secteur d'activité
C. Principaux engagements en matières de résultats, résultats escomptés, activités et ressources connexes

Section IV: Renseignements financiers

Tableau 4.1: Coût net du programme pour l'année budgétaire

Section V: Autres renseignements

Tableau 5.1: Lois et règlements
Tableau 5.2: Rapports
Tableau 5.3: Références


Section I: Message

A. Message de l'Enquêteur correctionnel

J'ai un mandat d'ombudsman dans le cadre du régime correctionnel fédéral. Le Bureau exécute cette fonction dans un environnement qui depuis toujours a été fermé aux regards du public et où l'on trouve considérablement de méfiance entre les gardiens et ceux qu'ils surveillent.

Je suis tout à fait convaincu de la valeur du concept d'ombudsman et je crois que les dispositions de la Loi sur le système correctionnel et la mise en liberté sous condition présente un processus qui nous permet de traiter la vaste majorité des préoccupations individuelles et systémiques. Toutes les parties doivent comprendre que l'Enquêteur correctionnel n'est ni un agent du Service correctionnel du Canada ni l'avocat de chaque plaignant ou de chaque groupe d'intérêt qui dépose une plainte. J'ai le mandat d'enquêter sur les plaintes de façon indépendante et neutre et, dans le cas où il y a des preuves d'injustice, de formuler des recommandations appropriées sur les mesures correctives à prendre.

Au cours de la dernière année, le Bureau a investi des ressources considérables pour améliorer ses opérations afin d'optimaliser son efficacité à satisfaire son mandat principal. Une étape importante dans ce processus fut atteinte le 18 octobre 1999 lorsque j'ai signé un protocole d'entente avec le Service correctionnel du Canada. Le but de cette entente est d'aider les deux organismes à traiter les problèmes des contravenants de façon objective, complète et sans retard indu.

J'attends avec confiance les défis des années à venir et je crois que nous aurons toujours avec nos partenaires dans le domaine correctionnel, une relation de travail ouverte et marquée au coin de la coopération afin que d'assurer que les problèmes des contravenants soient traités dans une atmosphère d'ouverture, de responsabilité et d'équité dans la prise de décision. La société canadienne est effectivement mieux servie et mieux protégée si tous ceux qui oeuvrent dans le domaine correctionnel soutiennent de façon inconditionnelle le traitement juste, humain et équitable des contravenents.

B. Déclaration de la Direction

DÉCLARATION DE LA DIRECTION

Un rapport sur les plans et les priorités 2000-2001

Je soumets, en vue de son dépôt au Parlement, le Rapport sur les plans et les priorités de 2000-2001 du Bureau de l'enquêteur correctionnel (BEC).

À ma connaissance (et sous réserve des observations ci-dessous), les renseignements:
  • Décrivent fidèlement les mandats, plans, priorités, stratégies et résultats clés escomptés de l'organisation.
  • Sont conformes aux principes de divulgation de l'information énoncés dans les Lignes directrices pour la préparation du Rapport sur les plans et les priorités.
  • Sont complets et exacts.
  • Sont fondés sur de bons systèmes d'information et de gestion sous-jacents.
Je suis satisfait des méthodes et procédures d'assurance de la qualité qui ont été utilisées pour produire le RPP.

Les ministres du Conseil du Trésor ont approuvé la structure de planification, de rapport et de responsabilisation (SPRR) sur laquelle s'appuie le document et qui sert de fondement à la reddition de comptes sur les résultats obtenus au moyen des ressources et des pouvoirs fournis.

Nom:___________________________________


Date:___________________________________

Section II: Vue d'ensemble du ministère

A. Mandat, rôles et responsabilités

LeBureau de l'enquêteur correctionnel fut établi en 1973 en vertu de la Partie II de la Loi sur les enquêtes. Cette base légale a été modifiée en novembre 1992 avec la promulgation de la Partie III de la Loi sur le système correctionnel et la mise en liberté sous condition. Le mandat de l'Enquêteur correctionnel, tel que défini par cette Loi, est d'agir en tant qu'ombudsman pour les délinquants sous juridiction fédérale. LeBureau de l'enquêteur correctionnel est indépendant du Service correctionnel du Canada et peut ouvrir une enquête par suite d'une plainte émanant de ou présentée au nom d'un délinquant ou d'un détenu, à la demande du Ministre ou de sa propre initiative. L'Enquêteur correctionnel doit présenter un rapport annuel par l'entremise du Solliciteur général devant chaque chambre du Parlement.

De plus, l'article 19 de la Loi sur le système correctionnel et la mise en liberté sous condition exige que le Service correctionnel du Canada effectue une enquête "en cas de décès ou de blessure grave d'un délinquant" et parvenir une copie du rapport à l'Enquêteur correctionnel.

LeBureau de l'enquêteur correctionnel est dirigé par l'Enquêteur correctionnel qui se rapporte au Parlement par l'entremise du Solliciteur général. Les ressources de l'agence consistent en 17 "équivalents temps plein", 10 desquels forment le personnel enquêteur. Les ressources totales sont 1,763,000$ pour l'année fiscale 2000-2001.

B. Objectif

Agir en tant qu'ombudsman au nom des contrevenants en examinant à fond et de façon objective un large éventail d'activités administratives et en présentant ses conclusions et ses recommandations à un grand nombre de décideurs, y compris le Parlement.

C. Contexte opérationnel

Le maintien d'un processus de révision indépendant et objectif en milieu correctionnel où le Bureau n'a virtuellement aucun contrôle sur le nombre de plaintes ou sur la profondeur des enquêtes requises, présente de nombreux défis bien particuliers. Premièrement, la résolution de disputes dans un environnement qui, depuis toujours a été fermé aux yeux du public et où l'on trouve, bien entendu, considérablement de méfiance entre les gardiens et ceux qu'ils surveillent, exige que le Bureau soit non seulement indépendant du Service correctionnel et du Ministère mais aussi qu'il soit perçu comme tel.

Deuxièment, il est impératif étant donné que l'autorité du Bureau réside dans ses pouvoirs de persuasion et de rapporter publiquement plutôt que sur des recommandations exécutoires qu'il y ait des mécanismes appropriés aux niveaux administratif et politique pour assurer qu'on donne suite à ses constats de façon juste, raisonnable et sans délai indu.

D. Dépenses prévues

Bureau de l'Enquêteur correctionnel

Plan de dépenses
(en milliers de dollars) Dépenses prévues
1999-2000*
Dépenses prévues
2000-2001
Dépenses prévues
2001-2002
Dépenses prévues
2002-2003
Budgétaire du Budget principal des dépenses 1,768 1,763 1,763 1,763
Moins: Recettes disponsibles - - - -
Total du Budget principal des dépenses 1,768 1,763 1,763 1,763
Rajustements 299 - - -
Dépenses prévues nettes 2,067 1,763 1,763 1,763
Plus: Coût des services reçus sans frais 108 108 108 108
Total des dépenses prévues 2,175 1,871 1,871 1,871
 
Équivalents temps plein 17 17 17 17

*Ce montant reflète les prévisions les plus justes du total des dépenses prévues à la fin de l'exercice courant

Section III: Plans, résultats et ressources

A. Objectif du secteur d'activité

Agir en tant qu'ombudsman au nom des contrevenants en examinant à fond et de façon objective un large éventail d'activités administratives et en présentant ses conclusions et ses recommandations à un grand nombre de décideurs, y compris le Parlement.

B. Description du secteur d'activité

LeBureau de l'enquêteur correctionnel a seulement un secteur d'activité qui, comme détaillé à l'article 167 de la Loi sur le système correctionnel et la mise en liberté sous condition, est chargé d'enquêter sur les problèmes des délinquants liés aux décisions, recommandations ou omissions ou les deux qui proviennent du Commissaire du Service correctionnel du Canada ou d'une personne sous son autorité ou exerçant des fonctions en son nom qui affectent les délinquants individuellement ou en groupe.

C. Principaux engagements en matières de résultats, résultats escomptés, activités et ressources connexes

Principaux engagements en matière de résultats
Résultats escomptés
Activités connexes
Ressources
(en milliers de dollars)
Fournir aux Canadiens et aux Canadiennes:

Un organisme de révision indépendant et impartial qui mène des enquêtes sur les problèmes des délinquants liés aux décisions, recommandations, actes ou omissions qui proviennent du Service correctionnel du Canada (SCC).
  • Un processus de révisions de toutes les plaintes formulées par ou au nom des délinquants fédéraux qui est efficace, complet, impartial et indépendant.
  • Un bureau qui est accessible aux délinquants et à tous les autres partis voulant formuler une plainte en leur nom.
  • Un processus de révision de toutes les enquêtes du SCC, ayant été convoquées suite à l'article 19 de la Loi sur le système correctionnel et la mise en liberté sous condition (lorsqu'un détenu meurt ou subit des blessures graves), qui est efficace, complet, impartial et indépendant.
  • Un leadership évident aux niveaux de l'identification et de la résolution des problèmes systémiques et des questions actuelles dans le domaine correctionnel.
  • Une stratégie de communications dynamique, polymorphe et sensible aux besoins de la clientèle visée.
  • La confiance et la compréhension du public canadien, incluant des délinquants fédéraux vis-à-vis le rôle, le mandat et les services du Bureau.
  • Les résultats positifs des actions prises par le Service correctionnel du Canada en réponse aux constats et recommandations du Bureau.
  • Traiter de manière efficace, complète, impartiale et indépendante toutes les plaintes reçues des ou au nom des délinquants fédéraux.
  • Visiter régulièrement toutes les institutions fédérales et y rencontré tous les détenus désirant formuler une plainte.
  • Maintenir un service téléphonique gratuit pour les délinquants aux prises avec des problèmes urgents et pour faciliter l'accès au Bureau pour tous les Canadiens.
  • Revoir de façon efficace, complète, impartiale et indépendante les Enquêtes du SCC en vertue de l'article 19 de la Loi sur le système correctionnel et la mise en liberté sous condition et toutes les interventions des équipes institutionnelles.
  • Entreprendre toute autre activité d'enquête jugée nécessaire pour remplir son principal mandat.
  • Continuer d'informer les délinquants fédéraux et tous les autres canadiens de son mandat, son rôle et ses services par tous les média disponible, incluant son propre site internet.
  • Maintenir une relation ouverte, honnête, et professionnelle avec le Service correctionnel du Canada et ce, conformément avec notre protocole d'entente.
  • 2,100

Section IV: Renseignements financiers

Tableau 4.1: Coût net du programme pour l'année budgétaire

(en milliers de dollars) Bureau de
l'Enquêteur correctionnel
Total
Dépenses prévues (Budgétaire et non budgétaire du Budget principal des dépenses plus rajustements) 2,067 2,067
Plus: Services reçus sans frais
Locaux fournis par Travaux public et Services gouvernementaux Canada (TPSGC)
108 108
Cotisations aux régimes d'assurance des employés et coûts payés par le SCT - -
Protection des accidents du travail assurée par Développement des ressources humaines Canada - -
Traitements et coûts des services juridiques connexes fournis par le ministère de la Justice Canada - -
Moins: Recettes disponibles
Moins: Recettes non disponibles
-
-
-
-
Coût net du programme pour 2000-2001
(Total des dépenses prévues)
2,175 2,175

Section V: Autres renseignements

Tableau 5.1: Lois et règlements

Partie III - Loi sur le système correctionnel et la mise en liberté sous conditions

Tableau 5.2: Rapports

Tableau 5.3: Références

Nom
Titre
Adresse
No. de téléphone
No. de fax
R.L. Stewart
Enquêteur correctionnel
275 rue Slater
Pièce 402
Ottawa (Ontario)
K1P 5H9
(613)990-2689
(613)990-9091
Ed McIsaac
Directeur exécutif
275 rue Slater
Pièce 402
Ottawa (Ontario)
K1P 5H9
(613)990-2691
(613)990-9091