Description de graphique - Graphique 14 : Comparaison entre les délinquants incarcérés qui ont déjà été placés en isolement et ceux qui ne l’ont pas été, sur le plan cognitif

Graphique à barres démontrant la proportion de délinquants incarcérés qui ont déjà été placés en isolement (6 982) et qui ont des problèmes cognitifs par rapport à ceux qui n’en ont pas, selon leur plan correctionnel.

Les délinquants qui ont des problèmes cognitifs, selon leur plan correctionnel, sont beaucoup plus susceptibles d’avoir été placés en isolement que ceux pour lesquels aucun problème de comportement n’a été détecté (68,8 % par rapport à 45,3 %).

Retourner à la page précédente