53 décès sont survenus dans les établissements de détention fédéraux en 2011-2012

Diagramme à secteurs montrant la cause du décès de 53 personnes sous garde du SCC durant l’exercice 2011-2012. La plus grande part est attribuable aux causes naturelles, soit 62 % (35 décès). Les suicides sont la deuxième plus grande cause, comptant pour 16 % (8 décès). La troisième est attribuable à des causes inconnues (v. la note), comptant pour 14% (6 décès). Suivent enfin les décès attribuables aux homicides (6 %, ou 3 décès) et aux surdoses (2 %, ou 1 décès).

Retourner à la page précédente