Incidents d'automutilation concernant des délinquants de sexe féminin et autochtones

Graphique linéaire montrant le nombre d’auto-mutilations chez les contrevenants autochtones et les femmes sous garde du SCC. Ces deux sous-populations sont particulièrement prédisposées à l’auto-mutilation en milieu carcéral. Bien que le nombre d’auto-mutilations chez les contrevenants autochtones ait beaucoup augmenté sur la même période, la tendance générale est à la hausse dans les deux groupes, même si on note certains écarts d’une année à l’autre sur la même période de dix ans (exercices 2003-2004 à 2012-2013). La hausse la plus frappante dans les deux groupes survient après l’exercice financier 2008-2009.

Retourner à la page précédente