Pour publication immédiate

ARCHIVÉE - L'enquêteur correctionnel annonce la création du Prix Ed McIsaac pour la promotion des droits de la personne dans le système correctionnel

Contenu archivé

L'information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

OTTAWA, le 8 décembre 2008 - Aujourd'hui, M. Howard Sapers a annoncé la création du Prix Ed McIsaac pour la promotion des droits de la personne dans le système correctionnel pour souligner le travail et l'acharnement des personnes qui consacrent leur vie à améliorer les services correctionnels et la protection des droits de la personne des détenus.

Ce prix est créé en l'honneur de M. Ed McIsaac, qui prendra sous peu sa retraite. « Pendant 18 ans, M. McIsaac a été un exemple de ténacité, de détermination et de persévérance dans le cadre de son travail et de son rôle de leadership à titre de directeur exécutif du Bureau de l'enquêteur correctionnel, a indiqué M. Sapers. Les efforts déployés par Ed McIsaac demeurent un exemple pour toutes les personnes qui travaillent dans le domaine. Sa détermination à défendre les droits de la personne des prisonniers a contribué à la mise en place d'importantes réformes en faveur de l'équité au sein du système correctionnel fédéral», a-t-il ajouté.

M. McIsaac a commencé sa carrière au Bureau de l'enquêteur correctionnel en 1981. Il est ensuite devenu directeur des enquêtes en 1986, puis a été nommé directeur exécutif en 1990, poste qu'il a occupé jusqu'à ce jour. « Tout au long de ses nombreuses années de service, M. McIsaac a inspiré son personnel et a rallié le soutien de divers organismes communautaires afin de dénoncer les traitements injustes et de corriger les problèmes systémiques au sein du système correctionnel fédéral », a déclaré M. Sapers. Durant son impressionnante carrière au BEC, M. McIsaac a formulé d'innombrables recommandations en vue d'améliorer l'efficacité du système correctionnel, de protéger les droits des délinquants et de renforcer la sécurité publique.

Le prix est décerné à une personne ou à un organisme dont l'engagement sur le plan de la justice sociale et les efforts incessants ont contribué grandement à l'avancement des droits de la personne et de la pratique correctionnelle au Canada.

Les lauréats du prix recevront une reproduction de la sculpture intitulée Medicine Man (Le guérisseur), qui représente la sagesse, la clarté de pensée et le leadership. L'original a été réalisé par Mme Audrey Greyeyes, une artiste autochtone Cri-des-plaines de la Nation crie du lac Muskeg, en Saskatchewan. Ils recevront également une modeste somme en argent, qui sera remise à l'organisme de bienfaisance de leur choix.

L'enquêteur correctionnel est chargé, en vertu d'une loi fédérale, d'agir comme ombudsman pour les délinquants sous responsabilité fédérale. Il a notamment pour rôle de cerner les carences systémiques et de les porter à l'attention des personnes responsables du système correctionnel fédéral. Pour obtenir plus d'information sur le processus de nomination pour le Prix Ed McIsaac pour la promotion des droits de la personne dans le système correctionnel, veuillez consulter le site du Bureau de l'enquêteur correctionnel à l'adresse suivante : www.oci-bec.gc.ca.

Pour de plus amples renseignements

Ivan Zinger, LL.B., Ph.D.
Directeur des politiques et avocat principal
Bureau de l'enquêteur correctionnel
613-990-2690