ARCHIVÉE - Liste d'améliorations accomplies par le nouvel Enquêteur correctionnel

Contenu archivé

L'information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Les principales initiatives suivantes ont été adoptées par l'Enquêteur correctionnel depuis sa nomination en vue de renforcer la gouvernance, la gestion financière, la responsabilisation, la gestion des ressources humaines, ainsi que la mesure du rendement et l'établissement de rapports.

Gouvernance

  • Utilisation de services de conseillers en gestion dans le but d'obtenir des conseils et de l'aide pour la mise en ouvre des activités relatives aux ressources financières et humaines
  • Adoption d'une structure de gouvernance officielle
  • Création d'un Comité de vérification interne
  • Adoption du Code de valeurs et d'éthique de la fonction publique du Secrétariat du Conseil du Trésor à titre de code de conduite du Bureau de l'Enquêteur correctionnel

Gestion financière et responsabilité

  • Nomination officielle d'un agent principal des finances (APF)
  • Élaboration et mise en ouvre d'un nouveau système de contrôle des dépenses de fonctionnement et d'entretien, y compris la formation requise par les employés sur les applications et les produits de traitement des données du système (SAP).
  • Prise en charge de la responsabilité du Système de gestion des salaires (SGS) et prise des mesures nécessaires pour que tous les employés reçoivent la formation requise de la part du contrôleur de Sécurité publique et Protection civile Canada (SPPCC)
  • Établissement d'une pratique selon laquelle l'Enquêteur correctionnel et le directeur exécutif doivent approuver réciproquement leurs demandes de congé, qui sont par la suite présentées à l'approbation de l'APF du BEC
  • Établissement d'une pratique selon laquelle l'Enquêteur correctionnel et le directeur exécutif doivent approuver réciproquement les demandes d'avances de frais de représentation en vue de participer à une conférence, de voyager ou de réclamer des frais de représentation
  • Établissement d'une pratique selon laquelle le coordonnateur des services corporatifs ou le chef des services administratifs doit approuver électroniquement toutes les demandes de remboursement de dépenses, y compris les demandes de l'Enquêteur correctionnel et du directeur exécutif
  • Respect des directives du Secrétariat du Conseil du Trésor (SCT) sur la divulgation non officielle en ce qui concerne les voyages des hauts gestionnaires, les dépenses de représentation et la reclassification
  • Mise en place d'une coopération étroite et réussie avec les représentants et les consultants du Secrétariat du Conseil du Trésor (SCT) en ce qui a trait au Cadre de responsabilisation de gestion.
  • Direction de la création du Système de suivi de l'AIPRP et utilisation des services d'un consultant expert afin de gérer le processus de traitement des demandes d'AIPRP, ce qui a donné lieu à l'élimination de l'arriéré des demandes et des plaintes provenant du Commissariat à la protection de la vie privée du Canada et du Commissariat à l'information du Canada.

Gestion des ressources humaines

  • Mise en ouvre de la nouvelle Loi sur l'emploi dans la fonction publique, y compris les séances d'information pour les employés. Un cadre de responsabilisation en gestion de la dotation (CRGD) a été élaboré et mis en application.
  • Prises des mesures nécessaires pour que tous les employés exerçant des pouvoirs délégués en matière de gestion des ressources humaines (GRH) suivent la formation recommandée par l'Agence de gestion des ressources humaines de la fonction publique du Canada (AGRHFPC)
  • Prises des mesures nécessaires pour que les hauts gestionnaires reçoivent la formation sur les valeurs en dotation, la gestion informelle des conflits, le leadership et la gestion des fonds publics
  • Établissement d'un processus d'évaluation du rendement officiel pour le poste de directeur exécutif
  • Utilisation des services d'une firme de consultants experts afin d'évaluer les besoins en matière de ressources humaines et de fournir des conseils en vue d'optimiser l'intégration des ressources humaines et financières par rapport aux opérations et aux priorités organisationnelles
  • Élaboration et mise en ouvre d'un plan des ressources humaines pour l'organisation
  • Mise en place d'une collaboration avec le commissaire aux langues officielles afin d'assurer la conformité aux profils linguistiques
  • Le BEC et SPPCC sont à l'étape finale de la négociation d'un protocole d'entente qui établira les rôles et les responsabilités de chaque organisation, ainsi que les services à fournir en matière de finances, de ressources humaines, de GI/TI et de sécurité
  • Mise en ouvre d'un Système de gestion informelle des conflits (SGIC) en collaboration avec Justice Canada
  • Création d'un comité de santé et de sécurité du milieu de travail, lequel est présidé par un membre de la direction et un employé n'appartenant pas au groupe de la direction

Mesure du rendement et établissement de rapports

  • Examen de la structure de planification intégrée et de la stratégie de mesure du rendement afin de les rendre conformes aux exigences de l'architecture des activités des programmes (AAP) du Conseil du Trésor.
  • Achèvement d'un examen approfondi des données du BEC et du système de renseignements de contrôle (DATIS) afin de tenir compte des modifications apportées aux processus opérationnels internes et à l'augmentation des exigences en matière d'exactitude et d'exhaustivité des mesures du rendement et des rapports.
  • Examen des pratiques en matière de gestion de l'information afin d'améliorer l'accès aux renseignements en vue de prendre des décisions et de faire rapport aux organismes centraux.